NIGHT RIDERS

Forum hébergeant l'association Night Riders, qui rassemble des passionnés de voitures à caractère sportif / de tuning sur la région toulousaine et les départements limitrophes.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
SORTIES A VENIR POUR 2014 ( infos ici )
Partenaires association Night Riders
texte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte 

alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatif texte alternatif texte alternatiftexte alternatiftexte alternatif
Tchat vocal Night Riders

Partagez | 
 

 L'argot de chez nous !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mini-Jacky
Partenaire asso NR
avatar

TOYOTA

MessageSujet: L'argot de chez nous !!   Jeu 23 Déc 2010 - 9:43

Voici un peut de chez nous, en discutant avec certain sur le forum il ne connaise pas trop... donc je met a votre disposition (d'un site internet)

Vocabulaire général d'ici...

à prép. s'emploie dans les compléments d'objet directs de personne. Voir quelque chose, mais voir à quelqu'un. Tu l'as vu à mon frère ?. Consulter également sentir*.

aimable adj. gentil, agréable. Elle est aimable, la maîtresse ?

aller péter v.intr.devoir aller jusqu'à un endroit très éloigné. Demain, tu vas aller pêter à Lanta.

après adv. tout à l'heure (dans le futur comme dans le passé). Pourquoi t'es pas venu, après. Tu passeras, après.

article défini peut être omis devant les noms de rivière ou de pays : à Garonette pour à la Garonette.

ater v.tr. regarder, surtout à l'impératif. Ate la fille qui passe !

bader v.tr. rester bouche bée devant. Ta soeur, elle arrête pas de le bader. Bader les corneilles. De l'occitan badar, béer.

banane n.f. scol. mauvaise note. C'est la première fois de l'année que je prends pas une banane.

bananer v.tr. scol. donner une mauvaise note. Il s'est fait bananer.

barouf n.m. bruit. Les voisin te font un barouf terrible.

batailler v.pr. se battre (enfantin). Ils se bataillent tous les jours. De l'occitan batalhar.

bécùs n.m. vélo. J'allais tous les jours au collège en bécùs, et une fois je suis même allé jusqu'a Cordes en bécùs. (Carmaux ?)

bédoucette n.f. (vieilli) poubelle. La bédoucette était la boite à ordures que l'on mettait devant sa porte et que maintenant on appelle partout la poubelle. Albert Bédouce était maire de Toulouse lorsque le ramassage des ordures à ete organisé à Toulouse. M. Poubelle, lui, était parisien.

biclou n.m. vélo. Tu prends ton biclou ou t'y vas à pied ? De bi(ci)cle, avec le diminutif occitan -on, prononcé ou.

bïmbarolles n.f.pl. phosphènes, 36 chandelles. J'ai les yeux plein de bïmbarolles, je vais me trouver* mal. De l'occitan bimbaròlas, phosphènes.

biture n.f. état d'ébrité poussé. Il est rentré avec une de ces bitures ! Etymologie marine : une biture, c'est la manière dont on agence une chaîne d'ancre en zig-zag sur le pont d'un navire, avant de jeter l'ancre. Si la biture est bien faite, sans que les allers-retours ne se chevauchent, la chaîne file sans accrocher quand elle est entraînée par le poids de l'ancre.Par analogie, tenir une bonne biture (comme on dit également en Bretagne), c'est marcher en zig-zag sous l'effet de quelques verres de trop.

biturer v.tr. mettre dans un état d'ébriété poussé. On va se biturer la gueule. De biture*

bon-papa n.m. grand-père. Va voir bon papa, il te dira. Traduction littéralede l'occitan (specialement gascon) pairbon, litt. père bon.

bonnard adj. super, agréable. Cette musique, c'est bonnard !

bonne-maman n.f. grand'mère. On va chez bonne-maman ce soir. Traduction littéralede l'occitan (spécialement gascon) mairbona , litt. mère bonne.

bouffe n.f. baffe. Il s'est pris une bouffe. De l'occitan bofa, giffle lourde.

bouléguer v.tr. remuer, bouger. Boulègue-toi le cul, on va pas dormir ici. Au loto*, y en a toujours un qui roumègue* de pas avoir un numéro, et qui crie ``boulègue''. De l'occitan bolegar, remuer.

boulard n.m. bille plus grosse que les autres, de plus forte valeur. J'ai tchourré* deux boulards chez Munoz ! De l'occitan bolard, grosse boule.

boulbenne n.f. terre assez légère, qui laisse des remontées blanches ou rouges, et qui devient poussiereuse en séchant. Après Pesquières, c'est de la boulbène. De l'occitan bolbena.

boutchou n.m. bébé. Ate* moi le boutchou ! De l'occitan bochon.

braguer v.pr. rajuster le pan de chemise dans le pantalon. Allez, brague-toi, que tu vas trouver le maire tout à l'heure. De l'occitan bragas, pantalon.

branlée n.f. correction. Samedi dernier, le Stade s'est pris une branlée sévère!

brave adj. serviable, bon. La voisine elle est brave, elle est allée me faire les commissions*. Par ext. trop serviable, couillon*, gentil*. Interférence de l'occitan brave, serviable.

brunir v.intr. bronzer. Comme tu as bruni, à la mer ! De l'occitan brunir, bronzer.

buffée n.f. engueulade. On va se prendre une buffée ! De l'occitan bufada.

cabourd, -de n. brute. Il a frappé comme un cabourd. De l'occitan cap-bord, idiot, brute.

cachou n.m. 1. bonbon "inventé à Toulouse et fabriqué aussi". T'aimes les cachous ? . 2. Coup à la figure. Il s'est pris un cachou sévère. De l'occitan caishon, petite dent.

cacou n.m. frimeur. Il fait le cacou tout le temps comme ça ? Du corse caccu, par le marseillais.

cagade n.f. (vulg.) chiure, échec. Ça a été une cagade totale. De l'occitan cagada, chiée.

cagagne n.f. blues, cafard, manque de chance. Eh bè*, t'as la cagagne pitchou* ?

cagagnoùs, -e adj. sale, tacheté de crasse. Mon petit tu es tout cagagnous!De l'occitan caganhós, même sens.

cagasse n.f. (vulg.) diarrhée, chiasse. Je t'avais une de ces cagasses... De l'occitan cagassa, chiasse.

cagnàs n.m. grosse chaleur, canicule, celle qui coûte des litres de sueur à chaque mouvement. Au départ "flemme". Qué cagnàs ! De l'occitan canhàs, grosse "flemme", peut-être confondu avec calimàs, canicule.

cagnasse n.f. voir cagnàs.

cagne n.f. flemme. Je me tiens une de ces cagnes, aujourd'hui ! De l'occitan canha, chienne, flemme.

caguer (s'en ~) v.tr.ind. (vulg.) s'en foutre. Ton histoire, je m'en cague. De l'occitan s'en cagar.

caguer v.tr. (vulg.) chier. Tu vas pas nous en caguer une pendule ! Il nous fait caguer, l'autre ! De l'occitan cagar, chier.

cailler 1. v.intr. faire froid. Ouh con qu'il caille !2. v. pr. avoir froid. On se caille sévère, ici.

caner v.intr. crever. Il va caner. Je suis cané.

capter v. tr. comprendre. Là, j'ai pas tout capté.

care n.f. honte. La care qu'il s'est tapée ! De l'occitan cara, visage, avec glissement de sens comme dans le contexte de l'exemple.

carrer (s'en ~) v.tr.ind. s'en foutre. Ton histoire, je m'en carre. Déformation euphémisante de s'en caguer*.

cartable adj. ivre-mort. A la partie, ils se sont mis cartables. Probablement déformation de minable*.

carton n.m. scol. mauvaise note. J'ai encore pris un carton, la prochaine fois, je tusterai*. 2. taper le carton jouer au cartes. On tape le carton ?

castagne n.f. bagarre. Ce soir, il va y avoir de la castagne. De l'occitan castanha, châtaigne.

cellier n.f. débarras. Mets le balais au cellier.

chèvre (venir ~) v.tr. rendre dingue. Avec tous ce que tu fais, elle va venir chèvre, ta mère. Traduction littéralede l'occitan far venir cabra.

chlinguer v.tr. puer. Mais ça chlingue ici.

clamser v.intr. voir clapser*.

clapser v.intr. s'évanouir, crever. Porte* lui une chaise, qu'*il va clapser.

clouque n.f. glousse, poule couveuse. De l'occitan cloca, glousse.

clugner v.intr. compter quand on joue à cache-cache. Tè, c'est toi qui clugnes ! De l'occitan clunhar, de clunhet, cache-cache.

cluques n.f.pl. lunettes. Où j'ai mis les cluques, moi ? De l'occitan clucar, cligner des yeux.

cocard n.m. oeil au beurre noir. Il est revenu avec deux cocards.

collègue n. copain, copine. Avec mon frère, ils sont total collègues. De l'argot pied-noir ?

commissions n.f.pl. les courses, les achats courants de la maison. Il est parti faire les commissions. (F.)

commode adj. pratique, facile à vivre. Elle est commode cette fourchette ! Il est pas commode, ton voisin.(F.)

comporte n.f. récipient servant à recueillir le raisin pendant les vendanges, porté par deux personnes.

con adj. idiot, affectueusement, drolle. Qu'il est con ton frère, je peux pas me tenir de rire !

connerie (avoir la ~) v.intr. fait d'être con*, de dire beaucoup de bêtises comiques. Il a la connerie, ton frère aujourd'hui.

cono adj., souvent subst. connard. Appliqué depuis quelques années aux donneurs de leçons parisiens, ou leurs disciples provincialistes ou centralistes.

consulte n.f. consultation. La consulte du docteur commence à 9h et s'achève à midi. De l'occitan consulta.

cornac n.m. monstre qui hante les mares et qui est censé éloigner les enfants de la mare. Si tu vas au vivier*, le Cornac, il va t'attraper.

cotise n.f. cotisation. T'as payé ta cotise ? De l'occitan cotisa.

couffe n.f. erreur, gaffe. Il a encore fait une couffe avec ma mère. De l'occitan cofa, cabas, panier en feuille de palmier ?

couille n.f. testicule. Le mot est passé de l'occitan colha au français par le toulousain ou le marseillais.

couillon n.m. niais. Quel couillon ce mec ! De l'occitan colhon, diminutif de colha, testicule.

couillounét n.m. petit couillon.

couillouner v.tr. rouler, arnaquer. Tu t'es encore faite couillouner par un client. De l'occitan colhonar.

couper v.tr. 1. casser. Ne monte pas là dessus, que si tu tombes, tu vas te couper la jambe. Il a encore coupé un verre. 2. Déchirer. Tu t'es tout coupé le pantalon. De l'occitan copar, casser.

cròc n.m. croche-pied. Dire* de toi que tu m'as fait un cròc.

cramer v.tr. brûler. Il a tout fait cramer. De l'occitan cremar.

craques n.f.pl. bobard. Il t'a encore raconté des craques. De l'occitan craca.

cuiller n.m. cuillère. Tu me passes les cuillers ? De l'occitan culhèr, cuillère.

décaniller v.tr. faire tomber, d'un tir. Avec sa voiture, il a décanillé la statue de la place ! De l'occitan descanilhar.

déchiré, -e adj. en état d'étylisme avancé, just avant le coma. Il est complètement déchiré.

déjeûner n.m. et v.tr. repas du matin, petit-déjeûner. J'ai déjeûné un bol de café noir et une grand tartine de pâté. De l'occitan dejunar, prendre son petit déjeûner

dépiquer v.tr. moissonner. Il vont dépiquer demain. De l'occitan despicar.

déquiller v.tr. faire tomber, d'un coup. Avec sa voiture, il a déquillé la statue de la place ! De l'occitan desquilhar.,

dîner n.m. et v.tr. repas de midi, déjeûner. Venez vers midi pour dîner ! De l'occitan dinnar.

de prép. son emploi est nécessaire dans deux cas : 1. introduire un nom après un adjectif antéposé. C'est la tienne, de voiture ? 2. introduire un adjectif quand le nom qualifié est antéposé. Des bougies, j'en ai une de bleue, une de rouge et une de verte. Traduction littérale de l'occitan.

destroï adj. en mauvais état, drogué. La voiture et le chauffeur étaient complètement destroï. De l'anglais destroyed detruit. (F.)

dire (de qq.un) v.tr. ind. scol. dénoncer (enfantin). Je vais dire de toi !

empapaouter v.tr. arnaquer, rouler. Je te l'ai empapaouté vite fait ! De l'occitan empapautar.

empéguer v.pr. percuter. Je me suis empégué le mur. Attention, à Marseille, s'empéguer signifie se soûler. De l'occitan empegar enduire qq.ch. de colle pour le fixer.

engin n.m. mobylette, plus précisément mobylette dont on a fait sauté les chicanes du pot d'échappement, remplacé les cylindre 49,9 cm3 par des cylindres 75cm3, retourné le guidon style dragster, etc.

ensuqué, -e adj. endormi (plutôt d'un coup de massue), ou d'esprit pâteux. Je suis complètement ensuqué aujourd'hui.

épines n.f.pl. ronces. Il est tombé dans les épines. De l'occitan espin, ronce.

escagasser v.tr. donner la forme d'une cagasse*, abimer. Il m'a escagassé tout le devant de la voiture. De l'occitan escagassar, ratatiner.

escaner v.tr. tuer, égorger. Tu vas t'escaner à monter la machine tout seul. De l'occitan escanar, égorger.

esclaffer v.pr. 1. exploser en s'écrasant. La figue s'est esclafée sur le gravier. 2. éclater de rire. Elle s'est esclaffé au milieu du cours. De l'occitan s'esclafar, éclater en s'écrasant.

espanter v.tr. épater. Ça l'a espanté de voir ça. De l'occitan espantar.

espatarrer v. pr. Tomber de tout son long. Il s'est espatarré sur la flaque gelée. De l'occitan s'espatarrar,

esplaterner v.pr. Tomber de tout son long. Il s'est esplaterné sur la flaque gelée. De l'occitan s'espaternar, avec l'influence de plat.

espoutir 1. v.tr. écraser. Tu vas lui espoutir les pieds. 2. v.pr. s'écraser, sans exploser, avec un bruit sourd. Le paquet de neige s'est espouti sur le trottoir. de l'occitan espotir, écraser.

excuser v.pr. demander pardon. Pour tes souliers*, je m'excuse !

faire pêter v.tr. apporter, sortir, faire marcher. Fait pêter le disque ! De l'occitan (gascon) hèr petar.

faire voir v.tr. montrer. Fais voir tes mains ! De l'occitan (en part. gascon) hèr véser, "faire voir", montrer.

fatche n.f. face. Quelle fatche de con ce mec ! Du napolitain facia, via le marseillais.

faux adj. mauvais, toxique. Ce champignon, c'est un faux.

feignàs, -se n. fainéant,-e. Croisé du français fainéant et de l'augmentatif occitan -às.

femme n.f. petite amie (potentielle...), chez les jeunes. Putain, à la fête, t'y avait de ces femmes !

fion n.m. 1. insulte. Tu lui as envoyé un de ces fions. 2. (vulg.) cul. Vas y montre nous ton fion !

fracas adj. sous l'effet d'un psychotrope illégal. Avec de la ganja* comme ça, t'es fracas deux jours de file !

franchimand n.m. français du nord (de la Loire). Le problème avec les franchimands, c'est qu'ils se croient plus intelligents que toi. De l'occitan francimand, "personne qui parle français par snobisme".

frappe n.f. délinquence. Ces gamins, c'est de la petite frappe.

gafet, ou gafét n.m. enfant. Les gafets, c'est comme ça qu'on appelle les pitchous ici. De l'occitan gafet, apprenti.

gagner (qq.un) v.tr. scol. battre, avoir un meilleur résultat. Je t'ai encore gagné.

gamatte n.f. auge à ciment. Prend la gamatte pour le mortier !

ganja n.f. haschisch. Trop dégoûté, l'a même pas trouvé de ganja ! Du créole jamaïcain ganjah. (F.)

garnir v.tr. remplir un formulaire. Vous me garnissez encore cette feuille, et ce sera bon.

gaver v.tr. fig. 1. saoûler de paroles. Tu me gaves avec ton franchimand. 2. énerver. Le voisin, il me gave.

gentil,-le adj. légèrement stupide. T'es gentil toi ... allez va chez ta mère !

gnac n.m. 1. morsure. Mets-y un gnac ! 2. énergie. Aujourd'hui, je t'* ai un gnac terrible. De l'occitan nhac.

gnaquer v.tr. mordre à pleines dents. Va-z-y, gnaque un coup dans la pomme ! De l'occitan nhacar.

gore adj. horrible, sanglant. Oh con, ce film, il est vraiment gore ! Hybride de l'anglais gory, du basque gorri, rouge et de l'occitan òrre, horrible. (F.)

hypra adv. très. C'est hypra bien ici. Croisement du grec hyper et du latin supra. (F.)

inquét n.m. marché au puces, de St Sernin. Je vais à l'inquét. De l'occitan inquet, hameçon.

lampeau n.m. (vieilli) eau de javel, mais Javel, c'est un quartier parisien, alors que le Lampeau est toulousain.

louffe n.f. 1. champignon qui explose lorsqu'on l'écrase en un bruit amorti, vesse. 2. pet inaudible. Ô rage, ô désespoir, ô douleur qui m'étouffe / en voulant faire un pet, je n'ai fait qu'une loufe. De l'occitan lofa, vesse.

madur adj. idiot, flasque. De l'occitan madur, mûr.

malle n.f. coffre de voiture. Mets les commissions* à la malle. De l'occitan où malle et coffre de véhicule sont désignés par le même mot arca.

manger n.m. nourriture. Va porter le manger au voisin ! De l'occitan manjar.

mascagner v.intr. s'y prendre mal et maladroitement, en suant sang et eau, pour bricoler qq. chose Je mascagne en fixant le treillis pour faire grimper le chèvrefeuille.

mauvais adj. méchant. Attention au chien, il est mauvais ! De l'occitan, où le même adjectif , soit marrit soit missant est employé pour mauvais et méchant.

me, te, lui, nous, vous, leur pr. indirects possessifs. Inconnus du français standard, ils fournissent une formulation alternative de la possession. Je me prends le vélo ou je prends mon vélo. Traduction littéralede l'occitan.

me, te, se, vous pr.réfléchis explétifs. Inconnus du français standard, ils servent à renforcer l'énoncé, en impliquant le locuteur et/ou le destinataire un peu plus dans leur action. Ils peuvent être redoublés. Il s'est mangé une pomme. Je te vais me manger un de ces platràs* de pâtes ! A ne pas confondre avec les pronoms réfléchis possessifs. Traduction littéralede l'occitan.

meule n.f. mobylette, moto. Il est venu en meule.

minable adj. ivre-mort. A la partie, ils se sont mis minables.

mirande n.f. balcon couvert au dernier étage des maisons traditionnelles entre Toulouse et les montagnes. De l'occitan miranda.

mirgue n.f. souris. Il était gros comme une mirgue. De l'occitan mirga, souris.

mneu n.m. partie caoutchoutée de la roue de la plupart des véhicules modèrnes. Il a les mneus tous dégonflés.

murge n.f. état terminal d'une beuverie, cuite. Il s'est pris une murge sévère.

murger v.pr. se saoûler. On va se murger comme il faut.

noèl n.f. noël. Vous faîtes quoi pour la noèl ?. Souvent prononcé "la nouèl".

ouéler v.intr. puer. Boudu*, ça ouèlle par ici ! De l'occitan oelha, brebis ?

paguère n.f. ubac, versant à l'ombre. Sur la paguère, ils font du maïs. De l'occitan (spec. gascon) paguèra, ubac.

pain n.m. coup à la figure. Tu vas te prendre un pain, que tu vas voir un peu !

panière n.f. grand panier. Prends la panière de linge ! De l'occitan panièra.

papatch n.m. 1. jabot des volailles. Ce canard a le papatch rempli de maïs. 2. Par extension la poitrine des femmes. Cette femme quel papatch ! De l'occitan papach, jabot.

pastròp adv. (prononcé pass' tropp'), pas beaucoup, pas trop. Ça va ? Pastròp. T'en veux beaucoup ? Non, pastròp. Mots occitans, pas et tròp.

patàc n.m. coup. Il s'est pris un patàc qui l'a ensuqué*, et il s'est esplaterné*. De l'occitan (particulièrement gascon) patac, coup.

patane n.f. patate. Il faut encore peler les patanes. De l'occitan patana.

pauvre adj. décédé, pour parler d'une personne morte. Son pauvre père lui a laissé deux maisons. De l'occitan paure, pauvre, utilisé dans les mêmes conditions.

pec, -gue adj. idiot, insensé. Mais il est pec, ce type ! De l'occitan pèc, pèga, idiot, fou.

péguer v.tr.ind. être de contact collant. Bah, mais elle pègue la table ! De l'occitan pegar, coller, de pega poix.

pégueux, -se adj. collant, poisseux. Il avait les mains toutes pégueuses. De l'occitan pegós, collant.

péïzoùs n.m. péj. agriculteur, péquenot. A Coueilles, c'est que des péïzoùs ! De paysan, avec le suffixe péj. occitan -ós.

peillaròt n.m. (vieilli) chiffonier. Le peillaròt passait dans les rues de Toulouse en gueulant "peillaròtttt". Il recuperait les vieux vetements (les peilles*). Il servait a faire peur aux enfants, "si tu es mal habillé, le peillaròt va te prendre pour un tas de chiffons et t'embarquer. De l'occitan pelharòt, chiffonier.

peille (vieilli) 1. n.f. chiffon. T'as l'air d'une peille, là. 2. n.f.pl. règles. Qu'est-ce elle a, elle a ses peilles ou quoi ? De l'occitan pelha, chiffon.

percuter v. intr. comprendre d'un coup, par illumination. Au bout d'une heure, il a percuté.

pét n.m. coup. Ton vélo, il a pris un pét au guidon. Y avait pas un pét de vent. De l'occitan pet.

pétasser v.tr. repriser. Tu pourras me pétasser le pantalon pour demain ? Par ext. réparer. Pétasser un mur. De l'occitan petaçar, repriser.

peuneu n.m. voir mneu*.

pichet n.m. carafe. Passe-moi le pichet, pour le Ricard. De l'occitan (gascon spécialement) pishet.

pinailler v.intr. chercher la petite bête. Arrête de pinailler ! (F.)

pine n.f. voir quique*

piotte n.f. dinde, insulte féminine : idiote. De l'occitan piòta, dinde.

pitchou, -ne adj. petit, -te. Il est tout pitchou, ton garage ! De l'occitan pichon, petit.

pitchounet, -te adj. tout petit. De l'occitan pichonet, tout petit.

pitchous (les ~) n.m.pl. les enfants.

plaindre (qqch.) v.tr. donner peu, et avec réticence. Le patron doit nous nourrir à midi, mais il plaint vraiment la nourriture. Traduction littéralede l'occitan plànher, plaindre, utilisé dans les mêmes circonstances.

platràs n.m. plat ou assiette bien remplis de nourriture, plâtrée. Il a commencé son repas par un platràs de riz. Du français plâtrée avec le suffixe augmentatif occitan -às.

plier v.tr. ranger, pour emporter, débarrasser. Va plier tes affaires, on s'en va ! Il faut encore plier la table et faire la vaisselle. De l'occitan plegar, plier, ranger.

plus adv. autre. Tu vas chercher quelqu'un plus ? De la construction occitane qualqu'un mai, où mai signifie "plus". Prononciation. En principe, on prononce "plu" pour la négation (ne plus) et "plus" pour l'augmentatif. Mais de nombreuses personnes prononcent "plu" dans les deux cas par hypercorrection. On peut donc entendre "quelqu'un plu" ou "quelqu'un plus".

poche n.f. sac en plastique. Je pourrais avoir une poche pour les légumes ?

porter v.tr. apporter. Porte-moi un kilo de tomates. De l'occitan portar, apporter.

poutou n.m. bisou. Faits un poutou à la* mémé ! De l'occitan poton, baiser.

que conj. car, parce que. Couvre-toi que tu vas avoir froid. De l'occitan que, car.

queuds adv. rien. On y voit queuds. De la location que dalle.

quileur adj. très impressionant. Il est trop quileur ce camion. De l'anglais killer, tueur.

quiller v.tr. ou pron. dresser, se dresser. Ate* comme il quille les oreilles, le chien ! De l'occitan quilhar.

quine n.f. rangée pleine sur un carton de loto. Pour la quine, le lot, c'est une calculatrice. De l'occitan quina, groupe de

quique n.f. sexe de l'homme. Et, Sandrine, ate* cette quique qu'il doit avoir Fabien ! De l'occitan quica.

quiquette n.f. sexe du petit garçon. Leur pitchou*, il se promène tout le temps la quiquette à l'air. De l'occitan quiqueta.

rèche n.f. chute. Il s'est pris une rèche d'enfer.

pigne n.f. fruit de conifère. Prends des pignes pour lancer le feu.

ratchàs,-sse adj. vraiment radin. Quel ratchàs ce boulanger ! De ratche*, avec l'augmentatif occitan -às.

ratche adj. radin. Allez, sois pas ratche, passe-moi dix sacs. Du français rat, occitanisé avec un tch ?

ratchou adj. un peu radin. Il est ratchou, ton frère ! De ratche*, avec le diminutif occitan -on, prononcé ou.

rendre v.int. vomir. Il a rendu toute la nuit.

tataragne n.f. araignée. Bah, une tataragne ! De l'occitan tataranha, de aranha, araignée.

trouver 1. v. tr. sentir. Le poivre, on le trouve, dans ton rôti. 2. v.pr. se sentir. Elle s'est trouvé mal.(F.)

repapieger v.intr. radotter. Ça y-est, il se met a repapiéger ! De l'occitan repapiejar, radotter beaucoup.

repapier v.intr. radotter. Ça y-est, il se met a repapier ! De l'occitan repapiar, radotter.

rester v.int. dans l'expression ça te reste bien !, c'est bien fait pour toi. Traduction littéralede l'occitan t'està plan ,"bien fait pour toi", littéralement "ça te reste bien".

rien que loc. adv. seulement. "Il est venu rien que lui." "Rien que ?" "Oui, rien que lui !" "Eh bèh !" De l'occitan ren que.

rifle n.f. loto de village, de quartier, d'association. Il y a une rifle samedi a Fonsorbes.

rocade n.f. périphérique de Toulouse. Il y a aussi une rocade Bordeaux. \

ronquer v.int. dormir profondement. Il ronque depuis 3 heures de l'apres-midi. De l'occitan roncar, ronfler.

rouméguer v.intr. râler. Il roumègue après tout le monde. De l'occitan romegar, râler.

rouste n.f. raclée. Tu vas te prendre un sacrée rouste !

rouspéter v.intr. manifester son mécontentement, disputer. E bé, ton père, il va rouspéter !

sapinette n.f. thuya. Les enfants se lançaient des pignes* de sapinette.(F.)

saquer v.tr. 1. supporter. Je peux pas le saquer. 2. discriminer. Le prof le saque à chaque fois. De l'occitan sacar, mettre en sac, jeter. (F.)

satche n.f. scol. cartable, sac d'école. Elle est où, ma satche ? Hybride du français sachet et de l'occitan saca, peut-être interférence de l'anglais satchel.

se serrer v.pr. s'approcher, se pousser. Serre-toi que je puisse m'asseoir. De l'occitan se sarrar, s'approcher, se pousser.

sentir v.tr. exercer son odorat ou son toucher. Je sens le vin, j'ai le nez dans mon verre et j'inspecte son odeur. Distinguer de sentir + à v.tr. ind. avoir l'odeur de. Je sens à vin, je dégage une odeur de vin. Même construction pour ``avoir goût à''. Ton gâteau, il a goût à poussière.

soufflon n.f. engueulade. Le soufflon qu'on va se prendre !

souillarde n.f. débarras. Mets le balais à la souillarde. De l'occitan solharda.

souk n.m. désordre. C'est le souk, ma chambre ? De l'arabe sûq, marché.

soulane n.f. adret, versant au soleil. Il labourait à la soulane. Pour aller au sommet, passez par le sentier de la soulane. De l'occitan solana, adret.

souper n.m et v.tr. repas du soir, dinner. Après le souper, j'ai pris un bain, et au lit. De l'occitan sopar.

spèïce adj. bizarre. Il est spèïce, ton frère! Croisement de l'anglais space et du français spécial, avec la facilité de prononcer les diphtongues héritée de l'occitan.

suite (de ~) adv. tout de suite. T'y vas de suite ou après* ?

tachon n.m. idiot. Quel tachon, ce mec. De l'occitan (spec. gascon) taishon, blaireau, croisé avec le français tache.

tailler v.tr. couper. Il s'est taillé le doigt. De l'occitan talhar, couper.

taquet n.m. 1. coup de poing sec. Tu veux un taquet ? 2. butée. Il conduisait au taquet, c.à.d. l'accélérateur en butée.

taquet n.m. coup sec. Tu veux un taquet ? Peut-être de l'occitan pataquet, petit coup.

tavanard n.m. objet qui boudonne fort en allant vite. La moto, elle m'a dépassé comme un tavanard. De l'occitan tavan, taon, tavanard, gros taon.

tchaoupiner v.tr.ind. manipuler q.ch. de maniere inexperimentée.

tchaoupiquer 1. pinailler*. Tu vas pas tchaoupiquer longtemps comme ça ! 2. picorer dans un plat de nourriture. Il faut manger, les pitchous ils arrêtent pas de tchaoupiquerà la cuisine. De l'occitan chaupicar, picorer, patauger.

tchappe n.f. bouffe. T'as pris la tchappe ? De l'occitan chapa, nourriture de mauvaise qualité.

tchapper v.tr. manger (beaucoup). On a tchappé avant de partir. De l'occitan chapar, baffrer.

tcharrer v.intr. parler, discuter. On a tcharré pendant deux heures. Qu'est-ce tu tcharres ? De l'occitan charrar, parler à bâtons rompus.

tchatche n.f. capacité à tchatcher*. Quelle tchache il a celui la ! De tchatcher*

tchatcher v.intr. tcharrer avec volubilité. Quand'il aura fini de tchatcher, on pourra y aller. De l'argot pied-noir, croisement de l'espagnol charlar et de l'occitan charrar, avec répétition expressive.

tchi adv. rien. J'y capte* tchi. De la négation occitane ges, probablement via sa prononciation provençale dji.

tchoùt n.m. coup énergique. Je te lui ai mis un tchoùt, il a plus bougé. De l'anglais shoot, occitanisé avec tch.

tchourer v.tr. voler, dérober. On m'a tchouré le vélo. Adaptation du français chouraver avec tch occitan ?

tchuquer v.tr. boire (beaucoup). Ils ont tchuqué comme des outres ! On peut entendre "tsuquer" chez les personnes de famille tarnaise, lotoise ou tarn-et-Garonnaise, qui veut plutôt dire suçoter, pour les bébés. De l'occitan chucar, sucer.

terrefort n.m. terrain lourd argileux. A.V Venerque. 2 ha de terrefort près de la N20. De l'occitan tèrra-fòrt.

tignoùs, tignous(s)e adj. entêté, résistant. Jan-mi, il est tignoùs quand il tcharre* ! De l'occitan tenhós, teigneux.

topper v.tr. attrapper, prendre en flagrant délit. Il s'est fait topper avec un tùst* sous la copie.

tranquilou adv. tranquillement. Tu vas le faire tranquilou et ça ira très bien. Du français tranquille et diminutif occitan -on prononcé "ou".

trastéger v.intr. remuer beaucoup pour pas grand chose.

trempe adj. trempé, mouillé. Et maintenant, tu as la satche* toute trempe. De l'occitan trempe, trempé.

trop adv. très. Il est trop mignon ton frère ! (F.)

trusquet n.m. petite quantite de qquelque chose. Il reste pas un trusquet de pain pour finir mon fromage?

tust n.m. scol. antisèche, dans les examens/contrôles. Le mot antisèche a une connotation extrèmement snob.

tuster v.intr. scol. tricher, dans les examens/contrôles. Plus rare : frapper du doigt. De l'occitan tustar.

vaillant adj. dûr travailleur. Ton fils, il est vaillant pour son âge. Interférence du français vaillant et de l'occitan valent, dur travailleur.

van n.m. rebuffade. Il a pris un van avec ma soeur.

vert (être ~) v.intr. être fou de jalousie. Quand j'ai vu son engin*, j'ai été vert !

vioque n.m. (pej.) vieux, personne agée. Les vioques vont tous y passer.

vivier n.m. mare. Si tu vas au vivier, le Cornac* il va t'attraper.

zef n.m. vent. Il faisait un zef à décorner tous les cocus de la ville. De l'arabe maghrebin Zeff, vent.

Exclamations, expressions

a bisto dé nàs au pifomètre. De l'occitan a vista de nas, à vue de nez.

achève ! termine vite, dépêche-toi de finir. Traduction littéralede l'occitan acaba !

adieu ! formule de convivialité. Salut ! De l'occitan adiu !

antchoubi excl. expression de surprise. Du radical occitan enchol-, correspondant au français encul-.

arrive ! viens vite, dépêche-toi.

avec plaisir formule de convivialité. De rien, je vous en prie. Merci ! Avec plaisir !

bèï caga pour renvoyer quelqu'un. De l'occitan vèi cagar, va chier.

bon peu (un ~) une certaine quantite, assez conséquente. Tu mets un bon peu de farine. Traduction littérale de l'occitan un bon pauc.

boudu ! excl. expression de surprise ou d'agacement. Boudu qu'il fait chaud aujourd'hui. De l'occitan bon Diu, bon Dieu.

Dioubiban excl. Expression hybride de l'occitan Diu et du français vivant, mais comme le disait Scaliger, en Gascogne "vivere est bibere".

eh bèh et ben, et bien. De l'occitan e ben.

eh oh ! ( "oh" prononcé comme dans "pomme") acquiescement, pour dire qu'on est d'accord avec le caractère exceptionnel de ce que l'autre vient de dire. De l'occitan e òc, et oui.

en cas que loc. adv. au cas où. Prends ta veste en cas qu'il pleuve.

fascaga commentaire péj. De l'occitan fas cagar, tu fais chier.

ildépute ! expression de surprise marquée. De l'occitan (gascon) hilh de puta, fils de pute.

Je te ferais dire je te fais remarquer. Il est à l'heure, lui, je te ferais dire.

je te/vous prie formule de convivialité. S'il vous plait. Passe-moi le pain je te prie ! Traduction littéralede l'occitan Te/vos 'n prègui.

macarèl excl. de surprise occitane, maquereau.

macaniche excl de surprise, euphémisme pour macarèl*.

milledieux excl. voir milodioùs*.

milodioùs excl. d'énervement. Occitan mila dius, mille dieux.

oh con ! expression de surprise.

putain particule énonciative soulignant le caractère affirmatif de la phrase.

qu'es aquo ? Qu'est-ce-que c'est ? De l'occitan Qu'es aquò ?

raï commentaire c'est pas grave, ça fait rien. Le ménage, raï, on le fera demain. De l'occitan rai, même sens.

si il faut loc. adv. si ça se trouve. Il déjà parti, si il faut.

tè ! tiens ! De l'occitan tèn.

Gastronomie

aureillette n.f. pâtisserie : à l'ouest de Toulouse, et aussi chez les aveyronnais, beignet, comparable aux bugnes lyonnaises. A Toulouse et plus à l'est, beignet, mais fin et plus croustillant, parfumé à la fleur d'oranger. De l'occitan aurelheta.

banette n.f. sorte de pain semblable à la baguette française, mais dont les extrémités pointues ont la forme de cornes. De l'occitan bana, corne, baneta, petite corne.

baticol n.m. échinde porc avec l'os.

cansalade n.f. charcuterie, poitrine roulée, salée et poivrée (surtout pas fumée). Une livre de cansalade pour le cassoulet. De l'occitan carnsalada, chair salée.

carbonnade n.f. morceau de porc a griller.

cassoulet n.m. plat de fête, dont les ingrédients de base sont les lingots*, du confit* et de la charcuterie (non fumée).

chocolatine n.f. viennoiserie : pain au chocolat. Un ``pain au chocolat'', c'est une tranche de pain accompagnée d'une barre de chocolat à croquer.

confit n.m. façon de préparer la viande dans la graisse pour pouvoir la conserver plusieurs mois. On en fait essentiellement avec du porc, du canard ou de l'oie. De l'occitan confit, confit.

coustelous n.m.pl. voir cansalade ou bas des côtes, à griller. De l'occitan costelons, petites côtes.

croustade n.f. pâtisserie constituée de deux couches de pâte feuilletée dont l'intérieur est fourré de fruits. La plus courrante est la croustade aux pommes. Pour ce soir, je porte la croustade. Dans le Tarn-et- Garonne, la croustade represente ce qu'on appele ailleurs le pastis*, c'est à dire un gâteau constitué de feuilles de pate aromatisée (succulent!). De l'occitan crostada, littéralement "croûtée".

découvert n.m. morceau de boeuf qui sert à faire la daube. Une livre de découvert, je vous prie.

estouffadou n.m. plat, en particulier gâteau, trop nourrissant. Etouffe-chrétien. Boudu*, quel estouffadou ce gâteau ! De l'occitan estofador, étouffeur.

estoufarèl n.m. estouffadou*. De l'adjectif occitan estofarèl(-a), qui étouffe.

farci n.m. farce à farcir. Du farci, tu en mêts dans les tomates jusqu'au chapeau.

farinettes n.f.pl. dessert : crème à base de maïzena, comparable au chocolate espeso espagnol. Je vous ai fait des farinettes pour le goûter.

flûte n.f. pain de 400 g. Une flûte et une fougasse*, je vous prie* !

fougasse n.f. sorte de pain confectionné avec les restes de pâte de la boulangerie. Plate et percée de trous de quelques centimetres, on peut en trouver agrémentées d'olives ou de cansalade* suivant la région. De l'occitan fogassa.

fritons n.m.pl. rillons, gras de porc, d'oie ou de canard frit. Porte les fritons avec l'apéro. De l'occitan fritons.

jésuite n.m. viennoiserie de forme triangulaire consistant en une pâte feuilletée garnie de frangipane. Une chocolatine* et deux jésuites si vous plait. Du nom de l'ordre religieux.

lingot n.m. sorte de gros haricot blanc, utilisée pour le cassoulet.

magret n.m. partie maigre du canard ou de l'oie, correspondant au blanc du poulet. Peut se servir cuit à la poëlle, au four ou séché comme du jambon de pays. De l'occitan magret, diminutif de magre, maigre.

milasson n.m. sorte de flan épaissi de farine. De l'occitan mil(h)asson.

millàs n.m. pâte de farine de maïs et d'eau de boudin, que l'on fait frire et que l'on mange avec du sucre et de la confiture. Prends du millàs pour le dessert. De l'occitan milhàs.

pastis n.m. gâteau constitué de feuilles de pate aromatisée. Ne pas confondre avec la boisson plus connue sous le nom de Ricard ou de jaune. De l'occitan pastís, préparation faite de pâte ou d'ingrédients écrasés.

piperade n.f. façon de préparer les poivrons, à la graisse de canard, avec des oignons et des tomates. Peut servir de légume d'accompagnement, ou être servie avec des oeufs au plat et du jambon de pays sauté. Prononcé plutôt "pipeurade" que "pipérade". De l'occitan (spécialement gascon) piperada, de pipèr, poivron.

rumé adj. légèrement brûlé, pour la nourriture. Eh, ça sent à rumé, ici ! De l'occitan rimat ou rumat, brûllé.

sanquette n.f. façon sadique de consommer le sang d'un animal que l'on saigne, qui consiste à faire couler très lentement le sang du cou de la bête agonisante et de le mélanger avec du vinaigre pour le faire coaguler. Si ça ne vous a pas rendu végétarien, vous pourrez goûter, il paraît que c'est délicieux. C'est en tout cas très énergétique. De l'occitan sanqueta, diminutif de sang, sang.

touiller v.tr. remuer un plat qui mijote. Tu peux touiller la piperade*, du temps* que j'ouvre ?

ventrêche n.f. cansalade*. De l'occitan ventresca.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'argot de chez nous !!   Jeu 23 Déc 2010 - 11:07

Enorme :lol!: il y a de ces expressions terrible, c'est sympa à toi d'avoir fais ça. Comme on pourra bientot tous parler le Mini-jacky Razz

Franchement tu dois avoir un boss plutot cool mdrr car tu as du en mettre du temps pour te recopier :ptdr:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'argot de chez nous !!   Jeu 23 Déc 2010 - 11:37

pour tout avouer,quand j'ai vu ce texte de malade que tu as marqué j'ai pas tout lu mais comme dit tak,c'est bien ce que tu as fait et puis moi je dis vive le copier coller mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr tu serais pas le frere à krt????!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mini-Jacky
Partenaire asso NR
avatar

TOYOTA

MessageSujet: Re: L'argot de chez nous !!   Jeu 23 Déc 2010 - 19:39

Mini-Jacky a écrit:
Voici un peut de chez nous, en discutant avec certain sur le forum il ne connaise pas trop... donc je met a votre disposition (d'un site internet)


si vous savez plus lire .. ;p

mais je trouve sa sympa y a plein expression ..

non je suis pas le frere a krt désole opc je sais que sa t'aurai fait pllaisir pour noel ...
Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: L'argot de chez nous !!   Jeu 23 Déc 2010 - 21:23

lui il aurait aimer assister a une partouze gay ou minijacky et krt sont les maitres de la soirée

quel sale voyeur cet opc !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'argot de chez nous !!   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'argot de chez nous !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un de chez nous sur le magazine "les routiers"
» notre "chez nous"
» On est partout chez nous...
» On est partout chez nous...
» un ti bout de paysage de chez nous en speed

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NIGHT RIDERS :: TAVERNE :: Discussion générale-
Sauter vers: