NIGHT RIDERS

Forum hébergeant l'association Night Riders, qui rassemble des passionnés de voitures à caractère sportif / de tuning sur la région toulousaine et les départements limitrophes.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
SORTIES A VENIR POUR 2014 ( infos ici )
Partenaires association Night Riders
texte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte 

alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatif texte alternatif texte alternatiftexte alternatiftexte alternatif
Tchat vocal Night Riders

Partagez | 
 

 [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dalton



RENAULT

MessageSujet: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 4:02

LA SOURCE DE CE DESCRIPTIF EST COSMETIQUE AUTO CAR JE LE TROUVE BIEN REDIGER !


Chapitre 1 : lavage et séchage



¤ 1 - Pourquoi ? ¤

Le lavage (y compris le séchage) est trop souvent délaissé lors d’un entretien. Il en est pourtant un des piliers ! Peut-être vous demandez vous pourquoi le lavage de votre auto est si important ? La raison principale est que la majorité des imperfections de votre peinture (rayures, tourbillons, oxydations, etc) est essentiellement due à de mauvaises techniques de lavage et de séchage. Le but dans ce topic est de vous enseigner comment retirer efficacement les contaminations diverses tout en minimisant le risque de création de nouveaux « dégâts ».
Pour d'évidentes raisons, il est recommandé de procéder à un lavage régulier : une base hebdomadaire n'est pas une hérésie. Cependant, les conditions familiales, professionnelles ou tout simplement climatiques peuvent être un frein. Un « service minimum » devra alors être mis en place pour parer malgré tout à certains désagréments saisonniers (insectes, sel, boue,...).


Le diagramme ci-dessous représente une coupe de votre vernis lors des opérations de lavage et de séchage. L'image change toutes les 5 secondes pour mettre en valeur l'effet « avant/après ». Vous pouvez remarquer le passage de contaminations modérées aux contaminations mineures.




Matériel recommandé :
(2x) gants de lavage de qualité (microfibre ou peau de mouton naturelle voire synthétique)
(1x) shampoing Automobile
(1x voire 2x) microfibres de séchage
(2x) seaux (si possible avec les grilles de type « Grit Guards »)
(1x) démoustiquant et anti-goudron (si besoin)

Pourquoi ai-je besoin de tout cela ?

1.1 - Gant de Lavage

Commençons par les deux gants de lavage : un seul ne serait-il pas suffisant ? En théorie oui, mais nous y reviendrons plus tard.
Voyons d'abord pourquoi il est recommandé d'utiliser deux gants de lavage...
A l'évidence, les parties basses de la voiture sont les plus exposées aux saletés en tous genres. Prévoir un gant spécifique à ces sections et un autre aux parties les moins exposées est une simple manifestation de bon sens. Les personnes qui utilisent un seul gant courent un plus grand risque de rayure et sont contraintes de le remplacer plus souvent en raison de son utilisation « tout-terrain » qui accélère son usure. En outre, prévoir deux gants de lavage pour votre véhicule vous permet d'être sélectif quant aux matériaux utilisés : les gants en « peau de mouton » naturelle sont parfaits pour une utilisation quasi sans risque sur les parties les moins contaminées.
Pour les bas de caisses et autres pare-chocs, un gant en microfibres (facile à rincer) conviendra à merveille. D'autres types de gants comme les « peau de mouton » synthétiques (moins chers que les naturels) ou les multi-tâches (gant synthétique proposant deux faces de conception différente) sont également disponibles. On trouve aussi dans le commerce des éponges microfibres, elles offrent globalement le même service que les gants microfibres. Quel que soit votre choix, soyez attentifs à la qualité du produit proposé ! Certains gants ne répondent pas toujours à un minimum d'exigences : ourlets ou coutures inappropriés, textile de mauvaise qualité,...




Une autre alternative consiste à n'utiliser qu'un seul gant. Cette technique requiert énormément de prudence. Il est ainsi obligatoire de rincer le gant très souvent de manière à retirer les contaminants divers qui se sont incrustés dans ses replis. Un soin particulier (lavage, séchage) doit aussi être apporté au gant pour prolonger sa durée de vie et pour éviter tout risque de rayure lors du prochain lavage.

En conclusion, même si l'alternative du gant unique est appréciable au niveau coût d'utilisation, nous vous encourageons fortement à utiliser deux gants pour un résultat optimal et sans faille.

1.2 - Shampoing

Si la mousse est agréable et belle à voir, il faut tenir compte du fait que le pouvoir lubrifiant du produit est prépondérant : c'est cette lubrification qui va vous permettre de retirer les contaminants en toute sécurité. Sans elle, vous allez racler les poussières sur la peinture et augmenter le risque de rayure. Une solution suffisamment lubrifiée aidera à détacher la crasse et à l'enlever sans risque pour le verni.

Choisir un bon shampoing n'est donc pas une sinécure, il faut avant tout utiliser le shampoing le mieux adapté à la tâche qui lui est confiée.

Dans le cas d'une voiture très sale ou d'un début de rénovation, il sera nécessaire d'utiliser un shampoing au fort pouvoir nettoyant et ou dégraissant. Différentes techniques coexistent ici : on peut bien évidemment utiliser la technique des deux seaux. Mais on peut aussi pulvériser la solution sur la voiture (au moyen d'un nettoyeur haute pression par exemple) afin d'attendrir la crasse. Le lavage au gant en est facilité mais la consommation de produit ou d'eau en est souvent augmentée.




Pour un lavage régulier ou d'entretien, un produit de qualité doit aussi contenir les après-shampoings nécessaires à un résultat satisfaisant. Ceux-ci vont pêle-mêle faciliter le séchage, éviter l'apparition de taches de calcaire, apporter une finition brillante...En règle générale, ces shampoings sont destinés à être le complément idéal de la cire de protection présente dans leur gamme. Toutefois, il est bien souvent possible de varier les plaisirs en utilisant des produits issus de gammes différentes et ce, sans aucun souci de compatibilité.

Enfin, il est utile de rappeller qu'il est impératif de respecter les consignes du fabricant en matière de ratios de dilution. Une concentration trop élevée de produit pourrait conduire à une usure prématurée voire à un retrait partiel ou total de la couche protectrice. A utiliser en toute connaissance de cause et avec précaution...

1.3 - Microfibres de séchage

Investir dans une microfibre de séchage de qualité va non seulement vous permettre de gagner du temps pendant la phase séchage mais aussi de minimiser le risque de créer (ou d'ajouter) des micro-rayures. Notre meilleur choix est la Microfibre Waffle Weave Drying Towel. Sa texture gauffrée absorbe les liquides efficacement. Souvent, une seule microfibre (60x95cm) est nécessaire bien que nous conseillons d'utiliser une seconde microfibre pour la finition (toutes les informations relatives au séchage vous sont détaillées ci-dessous). Pour d'évidentes raisons, il est essentiel que votre microfibre de séchage reste la plus propre possible. Gardez-vous de sécher une section qui aurait été oubliée lors du lavage. Evitez autant que faire ce peut tout risque de nouvelle rayure.



Actuellement, ce type de microfibre est le meilleur compromis séchage/sécurité d'usage. Des raclettes à lame de silicone sont disponibles et redoutablement efficaces mais le risque de rayure est plus élevé.

1.4 - Seaux

Prévoir toujours 2 seaux pour vos lavages. Un seau d'eau claire et un seau d'eau savonneuse. L'eau claire fera office d'eau de rinçage empêchant la crasse de se déposer dans votre eau de lavage.

------

¤ 2 - Comment ? ¤

En préambule, voici quelques recommandations de base qu’il est toujours bon de respecter. Tout d’abord, privilégiez un endroit sombre ou ombragé. Le soleil qui tape sur la carrosserie a tendance à provoquer l’évaporation rapide de l’eau de lavage ou de rinçage avec comme conséquence l’apparition de traces gênantes et une petite perte de temps pour faire disparaître ces dernières. Idéalement, la peinture et les roues devront être froides lors du lavage. Veillez également à être attentif aux vêtements que vous portez : méfiez-vous des boutons, tirettes, bagues, bracelets et autres objets de ce genre qui sont source de rayure. Pensez à fermer portes et fenêtres. Ce conseil peut prêter à sourire, mais une minuscule ouverture peut provoquer des dégâts non négligeables.

Préparation :
1. Remplissez votre premier seau d’eau aux trois quarts. Ajoutez ensuite la quantité de shampoing adéquate (voir notice).
2. Remplissez le second seau d’eau claire.

Processus :
1. Lavez vos roues en premier lieu. Récurez les pneus (à l’aide d’une éponge ou d’une brosse spéciale) et nettoyez les jantes à l’aide d’une brosse douce et d’un produit spécialement adapté à la nature de celles-ci.
2. Inspectez ensuite votre véhicule. Il peut être utile de « pré-traiter » des zones fortement contaminées pour plus d’efficacité. Des insectes incrustés, des taches de goudron frais peuvent par exemple être retirés préalablement avec le produit approprié. Une voiture particulièrement boueuse ou blanchie par le sel pourra subir un pré-lavage au foam-gun. Ce système va permettre la pulvérisation du shampoing sous forme de mousse. La crasse, ramollie, pourra être partiellement retirée lors du rinçage. De plus, le lavage manuel en sera grandement facilité.
3. Rincez l’auto du haut vers le bas. Travaillez par section : ailes, capot, moitié de toit…
4. Plongez votre gant de lavage dédié aux parties basses de la voiture dans le seau d’eau savonneuse et commencez le traitement de ces surfaces. Si vous avez utilisé un dégraissant, un dégoudronnant, un foam-gun,… l’opération devrait être rapide et facile.
5. Rincez abondamment le gant dans le seau d’eau claire. Il est impératif de retirer un maximum de contaminants à ce stade. Rechargez le gant en eau savonneuse et poursuivez le travail.
6 Lorsqu’une section de carrosserie est terminée, rincez-là.
7. Une fois le travail terminé, videz vos seaux et répétez la préparation (eau savonneuse + eau claire).
8. Plongez votre second gant de lavage dans le seau d’eau savonneuse et frottez le délicatement sur le reste du véhicule en allant du haut vers le bas. Rincez après chaque section.
9. N’oubliez pas de régulièrement rincer votre gant à l’eau claire. Il doit être vierge de tout débris pour éviter les rayures.
10. Une fois le véhicule lavé et rincé, retirez l’embout de votre jet d’eau. Laissez l’eau s’écouler librement en partant du toit. En comparaison avec un rinçage normal, l’eau s’accumule moins et le séchage sera moins ardu. Arrosez ensuite de droite à gauche en descendant lentement.

Est-il utile de préciser qu'il ne faut surtout pas déposer les gants, éponges et autres microfibres sur le sol ? Vous mesurez aisément les risques auxquels vous vous exposez si vous faites cela...

Remarque : en ces temps de chasse au gaspillage, le lavage sans eau est considéré par certains comme une technique d'avenir. Des sociétés spécialisées proposent ce service et en ce qui concerne le grand public, l'Optimum No Rinse permet à tout un chacun de s'essayer à cette méthode de travail.

Séchage :
1. Humectez votre MF de séchage et essorez- là.
2. Attaquez les flaques d’eau résiduelle (toit, capot, hayon), essorez si nécessaire. Essuyez minutieusement votre voiture jusque dans ses moindres recoins. Vous pouvez vous munir d’une paille (technique la plus simple) pour déloger l’eau qui a tendance à stagner dans certaines crevasses ou jointures. Veillez cependant à ne pas souiller votre MF de séchage.
3. A l’aide d’une seconde microfibre, parachevez le travail pour une finition parfaite. Dans bien des cas, une eau trop calcaire peut réserver de mauvaises surprises au propriétaire d'une voiture foncée. Des taches disgracieuses et souvent tenaces peuvent apparaîtres lors du séchage. Pour y remédier, certains utiliseront un adoucisseur d'eau, d'autres simplement un peu de vinaigre. La méthode simple et répandue que nous conseillons consiste à vaporiser un Quick Detailer lors du séchage. Vous obtenez ainsi une finition parfaite.


Et après ?

Entre deux lavages, il est envisageable d'utiliser un Quick Detailer (nettoyant rapide et sans eau).
L'utilisation ou non de cette méthode sera laissée à votre appréciation : tout dépend de l'état de saleté de votre voiture.

Bien que très utile, en été par exemple, pour dépoussiérer une voiture il est recommandé d'être très prudent. Malgré l'excellente lubrification de ces produits, le risque de rayure est augmenté. Il importe donc d'être particulièrement soigneux...

Et comme tout ne se passe pas toujours comme dans le meilleur des mondes, vous serez inévitablement soumis aux dégâts causés par les fientes d'oiseaux, les taches de goudrons frais, les insectes collés,... Là encore, votre Quick Detailer fera des merveilles : en plus de préserver l'aspect esthétique de votre voiture, il préviendra certains dégâts plutôt ennuyeux (l'acidité des excréments d'oiseaux peut attaquer votre vernis).



Et voilà, le premier chapitre se clôture ici. Qui aurait pu penser qu’il y ait tant à dire à propos du lavage ? Dorénavant, vous saurez comment procéder pour obtenir un résultat parfait...
Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 4:09

Chapitre 2 : la barre d'argile (Clay Bar)


¤ 1 - Pourquoi ? ¤

Sans entrer dans les détails de la composition chimique (1) (2), on peut dire sommairement qu'à une base argileuse sont adjoints les abrasifs requis pour effectuer le nettoyage. Pour personnaliser son produit, le revendeur pourra choisir, entre autres, la couleur et le taux d'abrasifs.

Ces derniers sont la clé de voute de cette étape importante : l'optimisation du rendement de ces produits souvent couteux passe par une surface la plus propre et la plus lisse possible. La clay est donc à l’heure actuelle un moyen simple et plus ou moins rapide d’arriver à un tel résultat.



Jetez un coup d’oeil au diagramme ci-dessous. Vous remarquez le nombre de contaminations encore présentes sur le vernis malgré un lavage minutieux. L’utilisation d’une clay va permettre le retrait des contaminations visibles (points de goudrons résiduels, taches de peintures…) et des contaminations invisibles (oxydation et dépôts divers). On perçoit vite le bénéfice d'une telle action : sur une surface débarrassée de sa rugosité, les couches protectrices s'accrocheront de manière bien plus efficace et gagneront en efficacité. Dans le cas contraire, l’application d’un quelconque produit de finition ressemblerait à du gaspillage. Et pour peu qu’un de ces produits soit légèrement abrasif, vous vous exposez à un détachement partiel de contaminants susceptibles de provoquer des rayures lors de l’application. Cette remarque vaut aussi pour les tampons de votre polisseuse. L'efficacité de cette dernière rend l’usage d’une clay optionnel, mais il est cependant plus sûr (diminution du risque de rayure) et plus propre (état des tampons) d’en utiliser une malgré tout.
L’usage réfléchi de la clay (prenez garde aux plus abrasives) est donc, pour l’amateur averti, une condition sine qua non pour l’obtention d’une surface de travail parfaitement nette.




Matériel recommandé :
(1x) 50g de barre d'argile
(1x) un lubrifiant pour clay
(2/3x) serviettes microfibres

Les faits :

- Utiliser une clay NE retirera PAS une rayure (elle pourra en révéler dans certains cas)
- Utiliser une clay retirera les contaminations de surface et préparera votre vernis pour l'étape suivante.
- Utiliser une clay par petites sections.
- Une clay retirera les résidus de moustiques séchés, goudrons, retombées industrielles et autres contaminations.
- Une clay peut être réutilisée mais elle doit être remplacée lorsqu'elle est trop contaminée.

------

¤ 2 - Comment ? ¤

La clay va retirer les micro et macro contaminations et laisser une surface lisse et propre. Certains d'entre nous seront dubitatifs quant à cette étape alors qu'elle est relativement simple à mettre en oeuvre. Notez bien qu'elle n'est pas du tout facultative dans la grande majorité des cas : si vous omettez cette étape, vous bâtirez votre travail sur des fondations branlantes...

Voici un guide sommaire, mais efficace. D'autres techniques de travail sont disponibles, mais pour des raisons de clarté et de lisibilité, nous n'en parlerons pas ici. Libre à vous d'expérimenter et de trouver votre meilleure méthode en fonction de vos expériences et préférences.

Préparation :
Votre véhicule devra être scrupuleusement lavé et séché. Pour un meilleur confort, il est conseillé de travailler à l'ombre pour que votre peinture reste froide au toucher. Si vous disposez d'une barre de 200gr ou plus, découpez-la en plusieurs morceaux. Prenez-en un et aplatissez-le (comme une crêpe).

Processus :
1- Travaillez par petites sections (10cmx10cm). A l'aide de votre QD, lubrifiez généreusement : la clay ne doit pas entrer en contact avec une surface sèche sous peine de rayure.
2- Faites glisser la clay sur la surface de gauche à droite sans exercer de pression. Les aspérités sont rognées sous l'action mécanique de la clay. Lorsque la surface est parfaitement lisse, passez à ue autre section.
3- À l'aide d'une microfibre, retirez rapidement les résidus de QD chargés de contaminants.
4 -Malaxez régulièrement la clay pour toujours mettre en contact avec la peinture une portion saine.

Astuces :
* Avant une nouvelle utilisation, placer la clay dans un récipient d'eau tiède afin de ramollir la gomme et en faciliter l'utilisation.
* Les bruits de frottement peuvent vous donner de précieuses indications quant à l'avancement des travaux.
* Certaines personnes tendent à relaver leur voiture après utilisation de la clay pour éliminer les derniers résidus. Si vous avez bien travaillé, ce second lavage est inutile..
* N'hésitez pas à changer de microfibre si celle-ci est trop humide ou encrassée.
* Une clay tombée sur le sol devra être rapidement jetée à la poubelle pour éviter tout problème par la suite (les « maladroits » travailleront avec une petite boule d’argile)
* Les mélanges de shampoing et d’eau peuvent être une alternative au lubrifiant spécifique (plus coûteux) dans bien des cas. Attention, certaines clays se dégradent au contact d’un tel mélange. Faites un test préalable.



Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 4:20

Partie 1 : Les polisseuses

La polisseuse rotative est bien souvent préférée à la polisseuse orbitale en raison de son efficacité et de son rendement sur des carrosseries très abimées. Par exemple, les travaux de restauration de vernis particulièrement durs et abimés ou de zones poncées sont très difficiles, voire impossibles à effectuer avec une polisseuse orbitale. Ceci est dû à la conception même de la machine : par rapport au mouvement orbital, le mouvement rotatif induit un passage plus rapide et plus soutenu. Il en résulte un échauffement plus rapide de la zone travaillée et une friction des polishes plus efficace. Les polisseuses rotatives travaillent sur le couple et la chaleur dégagée. A l'inverse, les polisseuses orbitales travaille sur la vitesse. Il faut certes plus de temps pour arriver au même résultat, mais le travail se fait en toute sécurité et les finitions sont parfaites.

Alors que les résidus de polish sont toujours bien présents au bout de 4 à 5 minutes de polissage avec une machine à mouvement orbital, ils commenceront à disparaitre au bout de 30 à 45 secondes sous l'action d'une polisseuse rotative. Ce type de machine est donc bien plus efficace quand il s'agit de « casser » le polish (nous reviendrons sur ce terme plus tard).

¤ 1 - La polisseuse rotative ¤

Lors d'un achat de polisseuse rotative, il convient de prendre en compte l'aspect budgétaire : si certaines machines se vendent à 50 € sur Ebay, d'autres plus perfectionnées, peuvent afficher des tarifs atteignant 400 €.

D'un point de vue technique :

* Le modèle choisi doit proposer au démarrage une vitesse de rotation comprise entre 800 et 1000 TPM (tours par minute). Sa vitesse maximale pourra être atteinte à 2000 TPM.
* La régulation électronique de la vitesse est une autre fonction importante à laquelle il est bon d'être attentif : elle permet de garder une vitesse constante lorsqu'une pression est exercée sur la machine. Attention, tous les modèles ne proposent pas cette option !
* Moins important de prime abord, la présence d'une poignée de maintien et un poids si possible inférieur à 3.5kg se révèleront bien utiles si vous utilisez souvent votre matériel.

Partant de là, la sélection de la marque résultera d'un choix purement personnel : les plus grands constructeurs commercialisent des références incontournables et taillées sur mesure pour le polissage de carrosserie. Citons pèle-mêle les Makita 9227CB, Rupes Lh series, Métabo PE 12-175, Flex L series, Festool Rap...
Ces marques proposent des modèles d'excellente facture qui se... facturent de 200 € à 300 €. Makita ou DeWalt sont des marques reconnues au niveau de l'outillage industriel. Leur niveau de finition est élevé et supérieur par exemple à Black & Decker. Dans un autre style, Rupes ou Flex vous proposent des polisseuses performantes pour un poids réduit de 1,9 kg !

Si votre budget ne vous permet pas d'acquérir ce genre d'engin, il vous est toujours possible de vous rabattre sur les modèles disponibles via Ebay. La célèbre Krauss en est le plus connu. Pour un prix variant entre 50 € et 80 € (selon les packs et accessoires), vous pouvez vous équiper d'une machine qui satisfait de nombreux utilisateurs occasionnels. Revers de la médaille : la régulation électronique n'est pas au programme, la finition est moindre et le poids plus conséquent (environs 4kg).



2 - Le choix de l'orbitale ¤

Sur ce marché bien moins concurrentiel, la Meguiar's G220 semble vouloir se tailler la part du lion. Sortie début 2008, cette machine (249 €) conçue pour la rénovation automobile fait le bonheur des passionnés européens jusqu'ici peu gâtés. De conception plus ancienne, la Porter Cable est très prisée Outre-Atlantique. Également bâtie pour la rénovation automobile, elle a le gros désavantage de ne pas être commercialisée aux normes électriques européennes. En plus de son coût d'achat , l'acheteur doit donc supporter les frais d'un transformateur afin de pouvoir l'utiliser sur son réseau électrique domestique. Une troisième marque a fait son apparition récemment : Kestrel avec la DAS-6 Dual Action Polisher, que l'on peut se procurer pour une centaine d'euros.



Les polisseuses Dual Action : principe de fonctionnement

Les polisseuses orbitales comme la G220 sont également appelées Dual Action en raison du mouvement particulier de leur tête : le plateau tourne sur un axe central qui tourne lui même de façon excentrique. À titre de comparaison, on pourrait citer la rotation de la Terre qui orbite autour du Soleil.

Différence entre l'orbite d'une rotative et d'une orbitale ou Dual action :



¤ 3 - La Roto-orbitale ¤

Ces modèles de machine sont moins connues. Elles possèdent un mode roto-orbital équivalent aux orbitales Dual Action citées précédemment, mais également un mode totalement orbital. Elle ne tournent que sur un axe orbital et plus du tout sur un axe central. Ce mode est quasiment inutile pour une rénovation sur un vernis automobile. Du fait de ces 2 modes, ce type de machine revient cher (450€ chez Flex) pour obtenir un mode inutile ou doublon.


Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 4:28

Partie 2 : Quelques informations sur les pads

¤ 1 - Le pad en mousse ¤

Le pad ou mousse de polissage est le support qui fait interaction entre la machine et le produit. Comme pour le polish, il est important de bien choisir son pad en fonction des défauts et du polish utilisé. Avec un polish abrasif, on utilisera un pad abrasif (cutting pad) ayant une mousse plus dure et qui chauffera beaucoup plus vite le support d'application. C'est radical contre les défauts (attention de ne pas trop forcer sur la carrosserie avec ce type de pad). A l'extrême opposé, on utilisera un pad moins ou pas abrasif (polishing pad, finishing ou finessing pad) pour appliquer polishes de finition, cires ou bien sealants.

L'abrasivité d'un pad relève de la composition de sa mousse. La mousse est composée de matière et d'alvéoles de différentes tailles et en nombres différents selon le type de pad. Un cutting pad aura plus de matière et moins d'alvéoles, ce qui le rendra plus dur qu'un finishing pad qui a plus d'alvéoles et moins de matière.


Lors d'un travail de polissage, la répartition moyenne de l'abrasivité est la suivante : 50% par le produit, 30% par le pad, et 20% selon la force d'appui et la vitesse de la machine. Ces valeurs sont toutefois une base théorique qui peut varier selon la machine, la surface, l'état et le type de pad... Tout comme pour les abrasifs, certaines marques de pads ont des tableaux permettant de connaitre l'utilité et la fonction de chacun :




La plupart des pads sont munis d'une attache velcro permettant de se coller au plateau de la polisseuse. D'autres sont munis d'une tige filetée à visser directement à la place du plateau. Les marques de pads les plus utilisée sont : 3M, Meguiar's, Lake Country, Sonüs... Chacune à ses spécificités : tailles, type de mousse, épaisseur, forme sur le plat (alvéole, trous...).

On peut trouver aussi des pads de 4" ou "5, plus petits que les habituels pads de 6.5" ou 7" :


Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 4:32

Partie 4 : Le PTG (Paint Thickness Gauge)

Le PTG se traduit par "mesureur d'épaisseur de peinture" et va donc vous permettre de connaitre l'épaisseur des couches qui se trouvent au dessus de votre carrosserie. Les modèles les plus simples comme le CM-8828 (une référence chez les amateurs) ne font pas la distinction entre les couches et vont donc mesurer la totalité de l'épaisseur de ces dernières (primaire + peinture + vernis) :




D'autres comme le DeFelsko Positector 200 (près de 2.000€) vont mesurer l'épaisseur de chaque couche au dessus de la carrosserie (base primaire + peinture + vernis ou non) en nous donnant une épaisseur exacte pour chaque couche :




Cela est d'autant plus utile que nous connaissons alors précisément l'épaisseur du support de polissage, vernis ou couche de peinture. Le travail peut donc être contrôlé minutieusement.

Pour vous permettre de noter les mesures données par votre PTG, voici un site qui met à votre disposition des croquis de différents modèles (sous plusieurs angles) afin de ne pas avoir à re-mesurer sans cesse sur chaque partie : The-Blueprints.com.
Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 4:36

Partie 6 : Polissage à la main

L'outil le plus pratique pour un travail à la main est le pad en mousse abrasif. Le plus connu d'entre eux est le German Applicator de Wolfgang, mais il est possible d'utiliser les fameux pads Lake country de plusieurs abrasivités. Ces pads pour le polissage à la main sont plus grands qu'un simple tampon en mousse classique qu'on utilise pour applique une cire. Ils ont souvent un côté dur et abrasif qui se marie parfaitement avec les polishes et un côté plus mou pour appliquer une cire. La mousse de ces pads ressemble a celle utilisée pour les pads des polisseuses. Le côté dur correspond à la mousse d'un cutting ou d'un polishing pad, le côté mou à celui d'un finishing ou finessing pad.



A gauche un Wolfgang German applicator et à droite, un pad similaire utilisé pour polir les poignées de porte.


La couche de mousse au milieu sur ce type de pad sert d'isolant : elle empêche les produits appliqués d'un côté d'aller contaminer l'autre côté. Ainsi, un polish appliqué sur la face abrasive n'ira pas imprégner la mousse de la face non abrasive.

Il existe aussi des pads destinés à un usage à la main qui sont similaires a ceux utilisés pour les polisseuses. Seule la forme du pad change, la structure de la mousse et sa surface restent identiques. C'est le cas des Lake Country CCS Euro :




Cutting, polishing et finessing pad.


La plupart des polishes abrasifs ne sont pas conçus pour être travaillés à la main (3M, Meguiar's, Menzerna...) mais à la polisseuse. Il faut donc de l'énergie pour pouvoir les travailler et les casser, ce qui est impossible ou très ardu à la main. Heureusement, ces marques proposent également des produits pouvant être travaillés à la main comme à la polisseuse (Meguiar's ScratchX par exemple) ou encore d'autre spécialement conçu pour la travail à la main (Rénovateur de peinture d'Autoglym).

Voici une liste non exhaustive de polishes pouvant être utilisés à la main :

* Meguiar's #105, #83, #80, #1, #2, #9, ScratchX
* Menzerna PO85RD, PO91L, PO85U
* Poorboy's SSR3, SSR2.5, SSR2, SSR1
* Sonüs SFX-1, SFX-2, SFX-3
* Chemical Guys Cut 1.0, Cut 1.5, Cut 2.0, Scratch & Swirl Remover, Final Polish
* AutoGlym Rénovateur de peinture
Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 4:40

Chapitre 6 : les cires



Les cires sont utilisées dans le monde automobile pour leur rendu (brillance, profondeur, effet miroir, effet mouillé, chaleur, …) et la protection qu’elles offrent vis-à-vis des agressions extérieures (fientes, insectes/exosquelettes, contaminations atmosphériques, goudron, saleté de la route, sel , pluie acide, oxydation, …).


Les différentes cires ¤

- Les cires naturelles

Cire d’abeille : elle existe depuis 2000 ans. La cire est secrétée par les abeilles pour construire les alvéoles des ruches. La composition de la cire varie en fonction du lieu géographique et du régime alimentaire des abeilles formant la ruche. Elle comprend typiquement des hydrocarbones, des esters d’alcool acide et des acides carboxyliques. La fabrication de cire automobile se fait en général en mélangeant une quantité égale de cire d’abeille et d'essence de térébenthine dans laquelle la cire va se dissoudre.




Cire animale : comme la lanoline (issue de la laine de mouton) et l’ambre gris (produit dans les intestins des cachalots).

Cire de carnauba : c'est la plus connue dans le domaine de l'entretient automobile .Elle est récupérée à partir d’une variété de palmier (Copernicia Prunifera, également appelé « Tree of Life ») qui pousse presque exclusivement au Brésil. Elle se forme sur la feuille des arbres et est récupéré par la coupe et le séchage des feuilles. Elle est caractérisée par sa dureté et son point de fusion élevé, qui sont les plus élevés des cires naturelles.


Cire de candelilla : elle est récoltée dans des arbustes cultivés au Mexique et dans l’état du Texas.

Cire d’Ouricury : cire obtenue à partir des feuilles d’un autre palmier Brésilien.

Cire de Jojoba : extraite des graines de la plante de Jojoba qui pousse au Costa Rica, en Israël, au Mexique et aux Etats-Unis.

Cire Montan : elle provient d’une extraction (par solvant) de la lignite.

La plupart de ces cires naturelles se caractérisent par le degré de difficulté requis pour les récolter et les purifier, contrairement aux cires provenant de l’industrie pétrochimique (paraffine, microcristalline).

2.2 - Les cires synthétiques

Elles sont apparues il y a une cinquantaine d’années et sont basées sur une résine polymère, acrylique ou silicone. Elles ont des propriétés différentes d’un fabriquant à un autre. Elles se distingue par leur rendu, leur longévité, la protection qu'elle offre qui sont fonction des molécules utilisées. Elles sont appelées sealants (mastiques). Leur intérêt provient de leur facilité et de leur cout de fabrication comparés à ceux des cires naturelles.




¤ 3 - Composants basiques d’une cire ¤

La composition d’une cire ou d’un sealant, bien que plus complexe que d’autres produits, reste basique pour un chimiste. Les facteurs pris en compte dans la formulation sont la facilité d’application et d’essuyage, la capacité à nettoyer ou remplir (si nécessaire), la profondeur, la brillance, la durabilité, la résistance (pluie, détergents, lavages), la tenue dans le temps, ... Souvent une caractéristique est mise en avant au détriment des autres. La meilleure cire (ou sealant) sera celle (celui) qui regroupe le plus de ces caractéristiques.

Les principaux composants sont :

Solvants ou huiles : utilisé pour nettoyer chimiquement, adhérer à la surface, travailler le produit et l’étaler.
Emulsifiants : (huiles ou eau) pour stabiliser le produit et le rendre facile à utiliser.
Fins abrasifs : pour offrir un nettoyage doux et aider la cire à sécher pour faciliter l’essuyage.
Tensioactif : (surfactant) pour réduire la tension de surface des liquides.
Silicone : pour modifier certaines caractéristiques (brillance, lubrification).
Coloration : purement marketing.
Parfum : pour aider à vendre le produit.
Polymères : la plupart des cires contiennent des résines de polymères pour améliorer leur longévité.

¤ 4 - Les sealants (polymères) ¤

4.1 - Polymère et polymérisation

Un polymère est un composé chimique dont la structure est une répétition de la même unité structurelle, appelée monomère. Il s’agit d’une macromolécule qui est formée d’une répétition de ce monomère connectés entre eux par des liaisons chimiques covalentes. On pense tout de suite au plastique mais le terme désigne une large classe de matériaux naturels et synthétiques.

La polymérisation consiste en la formation de chaines de monomères pour faire un polymère. La nature et l’arrangement relatif des monomères qui forment le polymère influence les propriétés du polymère. Il y a de nombreuses formulations de polymères (environ 30 000). Les sealants se distinguent entre eux par le type de polymères chimiquement créés et par l’émulsion utilisée dans le produit. La structure moléculaire de tous les polymères est basée sur une chaine d’atome de carbone.



4.2 - Qu'est-ce qu'un sealant polymère ?

Un sealant polymère est donc une cire non-organique créé a partir de polymères pour sceller la peinture grâce à une fine barrière. Ils ont une très bonne durabilité, offrent un brillant lumineux mais argenté et plat. Ce sont de bon compromis comme cire du fait de leur longévité, mais ils leur manquent les propriétés des cires de carnauba (chaleur et profondeur). Ceci est inhérent à leur structure moléculaire covalente : ils ne peuvent mimer les propriétés d’une cire au carnauba.

S’ils sont mal conçus, les sealants polymères peuvent se fissurer, jaunir ou fausser l’optique de la surface peinte. La plupart des sealants polymères de qualités contiennent des amines ainsi qu’un mélange de résine et un faible pourcentage de cire. Ils se distinguent entre eux par le type de polymères chimiquement créés et les composants utilisés dans l’émulsion suspendant les polymères.

Les polymères utilisés dans les sealants ont besoin d’une surface peinte pour former un lien moléculaire. Ils se fixent mal sur une surface métallique. Un verni a une surface poreuse, ce qui leur permet de s’attacher très bien et d’offrir la protection attendue. Les sealants ont pris leur essor avec l’industrie chimique dans les années 30. Les sealants polymère les plus communs inclus des silicones, des acryliques, des uréthanes, des butyles et d’autres types de polymères.

4.3 - Les différents types de sealants polymères

Sealant polymère : ce sont des molécules à liaisons ouvertes qui se joignent entre elles pour former un maillage de forme allongé qui a pour effet de refléter la lumière à cause de sa surface plate. Comme ils sont très transparents, ils transmettent fidèlement la couleur de la surface mais ils ont très peu de profondeur, résultant de ce qui est perçu comme une lueur plate et très brillante(comme celle de l'argenterie). La longévité est due au type de polymère utilisé (souvent du polymère amino-fonctionnel) dans leurs formulations.

Sealent acrylique polymère : Ils sont plus communément appelés sealant acrylique. Les polyacrylates sont un groupe de polymère, qui peuvent généralement être considérés comme des plastiques, réputés pour leur transparence. Les monomères acrylates composants les polymères peuvent être des acides acryliques, de l’acrylate de butyle, des di-ethylhexyl acrylate ou de l’acrylate de méthyle. Ces produits contiennent de l’acide polyéthylène-acrylique, qui provoque des gravures dans la peinture, et qui permet une liaison modifié avec la surface peinte. Ceci permet d’augmenter la durabilité par rapport a un produit à base de polyéthylène.

Zaino et Duragloss sont des exemples de polymères qui produisent un éclat clair et brillant. Klasse ou Werkstatt sont des sealants acryliques qui essaient de produire une lueur liquide.



Nanotechnologie : elle s’applique habituellement aux polymères qui ont un lien monoculaire étroit avec la surface ondulée de la plupart des substrats car ces derniers présentent tous des micro-fissures. Ces micro-fissures permettent à la nanotechnologie de former un lien très sécurisés avec la surface, favorisant la durabilité.

Cross-linking : il requiert une surface poreuse pour se lier. Les polymères adhèrent d’abord par la tension de surface puis après que le solvant ou l’huile se soit vaporisé, les polymères se lient entre eux (polymères réticulés) pour former une liaison moléculaire covalente à la surface. Le cross-linking chimique tend à augmenter la force et la ténacité (aux solvants, ou autres produits chimiques) et consiste à la formation de liaisons entre les chaines (semblable a un maillage).



4.4 - Application

Les polymères ont besoin normalement de 24 heures avant d’appliquer à nouveau du produit si la température ambiante est en dessous de 21°C et 6 heures si elle est au dessus de 21°C. Tous les sealants polymères demandent un temps de pose avant que vous puissiez passez une nouvelle couche en obtenant de bons résultats. Le temps que met un polymère pour former ses liaisons monoculaires et/ou le temps d’attente pour appliquer une couche supplémentaire dépend de nombreux facteurs dont le type et la quantité de solvant utilisé, le type de polymère et des autres composants présents dans l’émulsion où sont suspendu les polymères. Si la polymérisation n’est pas terminée, la durabilité sera médiocre. Après polymérisation, les molécules sont stables et inertes. La présence d’eau ou de graisse empêche la polymérisation et va compromettre la force, la durabilité, le cross-linking et l’adhérence du polymère. Il faut s’assurer que la surface du véhicule ne sera pas exposée à la pluie, l’eau (cela inclut les Quick Detailer) pendant 12 à 24 heures.

Pour s’assurer d’une surface optimale (propre, sans huile et que la sous-surface ne contient ni graisse, ni résidus) pour l’accroche des sealants, il faut utiliser un polish sans huiles ou passer de l’alcool isopropylique (également appelé isopropanol ou IPA) ou un cleaner chimique (Zaino AIO, Klasse All-In-One, ...) après le polissage ou le passage de la clay. Les sealants polymères résistent à la chaleur, aux détergents et protègent (ou peuvent protéger) des pluies acides, de la pollution présente dans l’air, des excréments d’oiseaux, des UV. Les polymères sont hydrophobiques : les perles d’eau (beading) sont dues à la haute tension de surface (tensio-actif), l’écoulement (sheeting) est du a la structure moléculaire covalente. Plusieurs couches de sealant vont amener un look plus profond, plus mouillé (jetting), plus brillant. Une cire au carnauba va se fixer sur un polymère mais un polymère au dessus d’une carnauba ne pourra pas faire ses liaisons (à l’exception du Zaino Clear Seal : Z-CS).

¤ 5 - Les cires au carnauba ¤

5.1 - Qu'est-ce que la carnauba ?

La carnauba est une cire végétale grasse, obtenue à partir de feuilles d’un palmier (Copernicia prunifera) poussant au nord et nord-est du brésil, le long des berges, des vallées et lagunes où le sol est noir et fertile. Cette cire recouvre les feuilles et est hydrophobe ; elle forme une barrière qui est une protection naturelle des feuilles contre les pluies acides, les polluants atmosphériques et les fientes d’oiseaux acides. Elle a une affinité avec l’eau, la capacité de retenir l’huile et a des propriétés de brillance excellente. La carnauba est la cire naturelle la plus dure, la plus solide et la plus transparente au monde. Elle contient principalement des esters d’acide gras (80-85%), des alcools gras (10-15%), des acides (3-6%) et des hydrocarbones (1-3%).

Sa couleur est déterminée par l’âge des feuilles quand elles sont récoltées. Elle va du jaune pale aussi appelée à tord carnauba blanche (pour des nouvelles feuilles non ouvertes) jusqu’au brun verdâtre appelée carnauba jaune (pour des vieilles feuilles exposées au soleil et aux intempéries). Il y a plusieurs qualités de carnauba : jaune, grade one, … La jaune pale (aussi appelée ivoire, blanche ou beige) a la plus grande clarté (elle est très transparente) et représente la plus haute qualité de carnauba disponible. Elle est très prisée pour les concours d’Elégance. La carnauba blanche n’existe pas naturellement. Il s’agit d’un terme marketing pour désigner la pureté (plutôt que beige ou ivoire). Une carnauba blanchie artificiellement a sa composition qui est forcément altérée et donc de moindre qualité. En plus de la couleur, la qualité se distingue aussi selon la région d’origine : Parnahyba, Piaui, Ceara et Bahai.




5.2 - Application

La carnauba dans son état naturel ne peut être utilisé comme cire automobile car elle est vendue en bloc solide. C’est pourquoi on utilise des huiles, des solvants, de la cire d’abeille ou des polymères dans les cires pour qu’elles soient utilisables, performantes et durables. La carnauba appliquée sur une surface ne vas pas adhérer d’elle-même, ni former des liaisons moléculaires (à la façon des polymères). Les solvants et les huiles miscible sont ajoutés pour qu’elle puisse se répandre uniformément sur la surface. Les cires naturelles adhèrent initialement par la tension de surface. Le processus d’adhérence se fait ensuite, grâce aux éléments ajoutés (solvants et/ou huiles), dans les pores et le relief microscopiques de la surface créant ainsi un ancrage mécanique. La carnauba est intrinsèquement hydroscopique quand elle est exposée a l’eau : la cire gonfle et ferme ses pores, qui ajouté a la tension de surface provoque le perlage de l’eau (beading) et l’écoulement (sheeting).

L’application d’une cire peut demander deux étapes car associée à deux produits : une huile nettoyante (appelée cleaner ou pre-wax) et la cire. Le cleaner redonne les huiles perdues à la peinture, enlève la contamination de surface et prépare la surface pour que la cire puisse y adhérer de façon optimale en ouvrant les pores.

Les cires peuvent être considérées comme semi-solides jusqu’à ce que les agents (solvants ou huiles) s’évaporent. Ces molécules de cire forment une maille similaire à une boite à œuf sur les molécules de peintures (qui sont plus petites), ce qui leur donne une profondeur optique. A cause de cette forme particulière, la lumière reflétée est un peu déformée et produit le « jetting » aussi appelée effet mouillé (wet look). Ces propriétés de la carnauba créent un brillant riche avec une très grande profondeur et l’illusion d’une surface mouillée. Plus la qualité et le volume de carnauba sont importants dans la cire, plus cet effet sera prononcé.



Application à la main :

Zymöl et Swissvax ne conseille pas l’utilisation d’un applicateur avec leur cire premium afin d’obtenir le meilleur rendu. Ils utilisent des huiles naturelles à la place des solvants. En mettant la cire avec un applicateur, celui-ci absorberai une partie de ces huiles et cela serait préjudiciable sur l’effet esthétique. La principale raison de l’utilisation d’un applicateur est d’éviter d’attendre trois heures pour essuyer la surface une seconde fois afin d’enlever l’excès d’huiles.

L’application à la main est une étape importante utile pour ramollir la cire et pour l’étaler parcimonieusement. Certaines cires premium ont dans leur état latent des enzymes (c’est le cas des cires Zymöls avec la propolis) qui par le transfert de chaleur provenant des mains vont agir comme un catalyseur pour transformer le produit en cire prête a l’application. Il faut de la patience, car cela demande beaucoup de temps, mais le résultat en vaut la peine. Utilisez des gants en latex : ils sont efficaces car le latex ne raye pas et va prévenir la cire de souiller vos mains. Ils empêchent également de marquer le verni avec des paumes rugueuses ou avec les ongles.

Il faut mettre une petite quantité dans la paume de la main et la chauffer pour la faire fondre et activer la cire de carnauba. Avec les mains, appliquer doucement la cire dans un mouvement léger et d’une seule direction sur une surface de 20 à 25 cm² en suivant les lignes de la voiture. Essuyer après quelques minutes puis attendre trois à quatre heures (au soleil) pour que les huiles soient parties et essuyer doucement une nouvelle fois pour parfaire le brillant. L’application d’une cire Swissvax se fait sur toute la voiture avant de passer à l’essuyage alors que l’application et l’essuyage d’une cire Zymöl se fait panneau par panneau avec un essuyage immédiat (à cause des enzymes).

Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 6:25

j'ai pas tout mis encore, je prefere commencer en douceur lol
Revenir en haut Aller en bas
Varyo

avatar

CITROEN

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 6:48

Merci beaucoup pour ce tuto/descriptif des techniques de soin auto !

Justement, comme tu en es le modérateur, je voulais te poser la question de "comment bien nettoyer sa voiture sans karcher avec quelques produits de soins pour pas trop cher"...

J'ai déjà un premier élément de réponse, mais concrètement :

Le karcher, c'est bien mais...ça lave pas la voiture !
De puis que je suis au Pays Basque, habitant pas loin de la mer, j'ai l'impression que ma peinture a morflé sévère...

En gros, chaque fois que je la passe au Karcher, j'ai toujours des traces de terre ou de poussière qui restent après séchage, et faut dire que l'air marin n'arrange pas les choses !


Donc concrètement, je voulais avoir une recommandation de produit/technique adaptée pour un résultat très propre, mais pas trop cher.

Même si ça prend du temps, j'en ai Very Happy

Disons que ma seule expérience en entretien/rénovation était avec des produits Meguiards que j'ai réalisé avec CDK (voir ici) et j'avoue avoir été pas mal satisfait du résultat.

Mais comme tu ne les recommandes pas vraiment, j'aimerais avoir ton avis.
En gros, s'il faut que je commande des produits, je ne voudrais pas des trop gros flacon, histoire de pas en avoir de trop, et surtout de payer moins cher (genre 250 ml maxi).

En gros, j'aimerais la laver (recommandation pour un bon shampooing donc), sécher, éventuellement passer un coup d'argile ou de gomme (traces tenaces de je ne sais quoi depuis pas mal de temps), puis passer du polish (à la main bien sûr) pour qu'elle brille, et aussi pour la protéger, histoire d'avoir à passer un simple coup d'eau pour la dépoussiérer/laver (comme tu avais montré dans un autre topic).

Disons que si je pouvais m'en sortir pour 50€ sur l'ensemble des produits et équipements (gant, microfibre de séchage...), ça pourrait être pas mal.

Alors, quelle recommandations pour le néophyte que je suis ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 8:24

50 euros sera léger, 100 euros tu table sur un ensemble sympatoch avec gant, micro fibre, shampoing, polish, glaze, sealant le tout en conditionnement de 150 a 200 ml
Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 8:25

si tu me donne un budget précis je peux essayer de te faire une liste, sans ça je serai un peu coincé !

Revenir en haut Aller en bas
Varyo

avatar

CITROEN

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 9:38

Ah ouais quand même affraid

Ben essaie de voir pour un budget de 50€ pour commencer, sans forcément aller taper dans le detailling extrême Wink
Revenir en haut Aller en bas
Teuj31
Admin
avatar

HONDA

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 10:58

Moi je m'étais pris des produits de la gamme Meguiar, selon les conseils de CDK; faudra que je retrouve le nom mais c'était pas mal; il y avait un shampoing avec un gant, un autre produit (je sais plus quoi) et aussi l'espèce de gomme qu'on malaxe et qu'on passe sur la carrosserie (je crois que Dalton en a parlé plus haut), mais pour la gomme faut être sacrément patient Laughing

Enfin bref, je te chercherai le nom Varyo, mais perso je voulais juste un truc qui nettoie bien sans trop chercher la petite bête (à part la gomme que j'ai prise par curiosité) et je crois bien que j'en avais eu dans les 50€

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dalton



RENAULT

MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   Jeu 3 Fév 2011 - 19:26

Tu as pris soit le pack NXT soit le golf class de chez meguiars mais bon c'est cher pour ce que c'est ! Leur cire sont a chier en terme de tenue dans le temps pour un prix plus ou moins équivalent a ce que je vous montrerai en gamme pro!
De toute façon faut pas se leurrer avec 50 euros on a juste shampoing, gant , microfibre et avec un peu de chance une quickwax (cire en spray a passer pendant lessuyage) . Il est inutile d'acheter de la cire si vous ne comptez pas au préalable decontaminer la carrosserie et passer un glaze !
Ou alors faut trouver un bon AIO (all in one) seul pb l'application qui est un peu plus minutieuses
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ESTHETIQUE AUTO] Le topic pour le soin de votre automobile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fournirture pour restauration de vos sellerie automobile
» Lien pour train arriere!
» 134 km/h au lieu de 70 pour le moniteur d'auto-école avec trois élèves à bord
» Comment créer un topic ? (pour débutant)
» Cherche adaptateur Auto radio 2 DIN pour la materia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NIGHT RIDERS :: GARAGE :: Carrosserie-
Sauter vers: